Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


CERCLE PRESIDENTIEL : explosion du clan de Said Bouteflika ? (source Algérie express)

Publié par The Algerian Speaker sur 9 Janvier 2014, 14:08pm

Catégories : #TCHIPA (Corruption) - srika et tutti quanti

yes-we-can.pngSaadani décroche. Il n’a aucune illusion sur la révision de la constitution avant les élections et ne se prononce plus, depuis deux semaines, pour une quatrième candidature de Bouteflika qui ne veut pas le recevoir malgré d’insistantes demandes. Il se laisse aller à des ruminations où il reconnait avoir été instrumentalisé. Sellal qui a remisé ses « nanaks » arrogants, semble avoir renoncé à ses ambitions. Il  veut continuer à animer la kermesse avec, confie-t-il, un seul souhait : obtenir une ambassade pour service rendu, se faire oublier et goûter aux délices d’une carrière bien garnie. Mêmes les enrôlés de seconde main comme Ghoul et Benyounes essaient de voir pour quel favori ils pourraient faire une offre  de service. Signe des temps, la groupie devant l’éternel,  Khalida Toumi qui, récemment encore, dansait à la gloire de son chef à Biskra, déprime. Elle broie du noir et  noie son chagrin dans des confidences affolées puissamment arrosées. De leur côté, les affairistes du cercle rapproché qui ont poussé à l’ombre du clan sortent leur périscope et préparent leur repositionnement.

 

Les pénibles apparitions de Bouteflika n’ont pas aidé à maintenir un groupe  soudé d’abord par les affaires et l’opportuisme..

Gaid Salah, hier encore soutien inconditionnel du chef de l’Etat,  est de plus en plus aspiré par ses pairs de l’ANP dont il est un émissaire. Les entretiens qu’il a avec Bouteflika sont désormais des séances d’évaluation pour trouver le compromis  le plus souhaitable pour tous.

Les prochains jours risquent d’être animés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents